Lexique don du sang

A

A

A :

Groupe sanguin du système A.B.O. dont le plasma recèle des anticorps anti-B.

AB :

Groupe sanguin du système A.B.O. découvert en 1902 par Sturli et Castello.

ABO :

Système de groupes sanguins découvert en 1900 à Vienne par Karl Landsteiner, pour ce qui concerne les groupes A, B, O.

A.C.D. :

Anti-coagulant constitué d'acide citrique, de citrate de sodium et de dextrose.

Acide citrique :

Utilisé comme anti-coagulant.

ADCC (cytotoxicité dépendante des anticorps) :

Réaction cytotoxique dans laquelle des cellules tueuses porteuses de récepteurs Fc reconnaissent les cellules cibles recouvertes d'anticorps spécifiques.

ADN ou DNA (acide désoxyribonucléique) :

Macromolécule, support du matériel héréditaire. Elle est composée par l'enroulement en double hélice de deux brins disposés tête-bêche. Chaque brin contient une succession de nucléotides. Ces deux brins sont appariés entre eux par des liaisons hydrogène entre les bases Adénine et Thymine ou Guanine et Cytosine.

Aérobie :

Qui relève de la vie aérobie, signifie que l'énergie biologique est produite en présence d'oxygène s’applique au sport signifie que l'effort est accompli en endurance.

AFSSaPS :

Agence Française de Sécurités Sanitaires des Produits de Santé.

Agglutination :

Phénomène qui touche globules rouges, globules blancs et plaquettes lorsque des protéines anticorps sont mises en contact avec des antigènes ou des bactéries.

Agranulocytose :

Absence de granulocyte (ou polynucléaire).

ALAT :

C'est une enzyme du foie. Son dosage a été fait systématiquement sur les dons de sang entre 1988 et 2003. Au 1er janvier 2004, il a été supprimé suite à la redondance par d'autres tests (DGV) qui ont été mis en place ces dernières années. 

Albumine :

Le sérum albumine est une protéine synthétisée par le foie. L'albumine assure le maintien de l'eau à l'intérieur des vaisseaux sanguins.

Allèles ou gène allélomorphe :

Formes alternatives d'un gène situé à une place définie d'un chromosome. Deux gènes allèles sont deux gènes de même fonction, d'effets dissemblables. Ils occupent le même locus sur deux chromosomes homologues.

Allergène :

Produit responsable de réactions allergiques

Allergie :

Réaction inhabituelle (en pratique, réaction pathologique) à un antigène.

Allogénique :

De même espèce mais génétiquement différent, par exemple dans le cas d'une greffe, un patient et son donneur à condition qu'ils ne soient pas jumeaux identiques.

Anaphylaxie :

Manifestation pathologique due à une hypersensibilité (immédiate)

Anastomose :

Accolement de deux éléments anatomiques (vaisseaux, nerfs, conduits...) réunis par un tronçon intermédiaire.

Anémie :

Etat caractérisé par la diminution au-dessous des valeurs normales de l'hémoglobine du sang. Cet état est généralement associé à une diminution du nombre des globules rouges sanguins et s'accompagne d'asthénie.

Angine de poitrine :

Due à une circulation insuffisante du sang dans les artères coronaires ; cette maladie grave se traduisant par des douleurs est provoquée par une absence de sang dans le myocarde.

Anti-A :

Anticorps du plasma des personnes du groupe sanguin B.

Anti-B :

Anticorps du plasma des personnes du groupe sanguin A.

Anticoagulant :

Substance utilisée pour conserver au sang sa fluidité. Les anticoagulants sont de plus conservateurs ou de prélèvement lorsqu'ils contiennent du sucre, c'est le cas de l'ACD, du CPD et du CPD Adénine.

Anticorps (Ac) :

Molécule synthétisée par les lymphocytes B et les plasmocytes, et spécifique d'un antigène. Substance défensive engendrée par l'organisme en présence d'antigènes. Participe au mécanisme de l'immunité. En principe, les anticorps ne sont pas présents naturellement chez l'homme, en dehors des anti-A et des anti-B. Ils sont la conséquence d'une immunisation naturelle consécutive à la maladie ou provoquée par une vaccination préventive.

Antigène (Ag) :

Substance agressive pour l'organisme, provoquant la formation d'anticorps. produit provoquant chez un individu une réponse immune et réagissant avec le produit de cette réponse.

Antihémophilique :

Produit sanguin ou dérivés permettant de combattre la maladie des hémophiles.

Antigénicité :

Cf. spécificité.

Aorte :

Principale artère apportant le sang « rouge » dans toutes les parties du corps.

Aphérèse :

du grec aphairesis « action d'enlever ». Le don en aphérèse est un procédé consistant à prélever un seul élément du sang (plasma, globules blancs ou plaquettes) et à restituer les autres éléments au donneur.

Aplasie :

Absence de globules blancs dans le sang à cause d'une incapacité de production au niveau de la moelle osseuse due à une chimiothérapie.

Artère :

Vaisseau partant du cœur pour répartir le sang dans l'ensemble du corps.

Arythmie :

Rythme irrégulier et inégal des contractions cardiaques.

Asepsie :

Sans aucun germe infectieux.

Asthénie :

Etat de fatigue prolongé.

Autogreffe :

Greffe de moelle osseuse à partir de la propre moelle du malade.

Autologue :

(Voir auto-transfusion)

Autosomes :

Chromosomes autres que les chromosomes X et Y.

Auto transfusion ou Transfusion autologue différée :

En cas d'intervention chirurgicale programmée, on peut prélever au préalable le sang d'un patient. Son sang lui sera restitué si nécessaire lors de son opération. Cela diminue les risques infectieux et d'immunisation vis à vis d'un donneur.

B

B

B :

Groupe sanguin du système ABO dont le plasma recèle des anticorps anti-A.

Bactéries :

Microbes de formes diverses dont le groupe est le plus important et le plus varié. Certains sont des facteurs de maladies. Les bactéries, à ne pas confondre avec des virus, sont de éléments figurés possédant un cytoplasme et deux acides nucléiques, de taille de l'ordre du micron, visibles au microscope optique après coloration, se cultivent sur milieu nutritifs adaptés à37 degrés, sont sensibles à l'antibiotique adapté.

Bras à bras :

Première méthode de transfusion entre humains dans laquelle le sang prélevé au bras du donneur était immédiatement transfusé au bras du receveur par l'intermédiaire de tubulures, de seringues, etc.

C

C

Caillot :

Résultat de la modification du fibrinogène liquide en fibrine insoluble qui retient les cellules et le plasma. Naturellement, ce phénomène de coagulation a pour effet d'arrêter l'hémorragie en obstruant les brèches survenues aux vaisseaux. Accidentellement et intérieur à la circulation, il a de très graves conséquences en créant un obstacle à la circulation sanguine comme le cas de l'infarctus.

Capillaire :

Vaisseaux sanguins d'une taille extrêmement fine (quelques microns) dont le nombre très important représentant une véritable toile d'araignée de plus de 600 m2 relie les artères aux veines. La minceur extrême de leurs parois autorise le passage des éléments positifs apportés par le sang aux organes comme la récupération par le sang des déchets à éliminer par les organes de régénération (foie, poumons, reins, …).

Cardiologie :

Qui traite du cœur.

Cardiopathie :

Désigne les maladies du cœur.

Cardio-vasculaire :

Le cœur et les vaisseaux.

Carotides :

Les trois branches de l'aorte qui portent le sang à la tête et au cerveau.

Caryotype :

Constitution chromosomique d'une cellule. Il peut varier pour les individus d'une même espèce en fonction de la présence ou de l'absence de chromosomes sexuels particuliers, ou de l'incidence des translocations entre différents chromosomes.

Cellules effectrices :

Concept fonctionnel qui, dans le contexte immunologique, réfère aux lymphocytes et aux macrophages qui exercent les fonctions immunologiques.

Cellules formant des anticorps :

Cellules équivalant aux plasmocytes sur le plan fonctionnel.

Cellules "helper" :

Sous population de cellules T qui peuvent aider au développement de cellules cytotoxiques ou coopérer avec les cellules B pour la production d'anticorps. Les cellules «helper» reconnaissent habituellement l'antigène en association avec les molécules de classe 2 du CMH.

Cellules K :

Groupe de lymphocytes capables de détruire leur cible par le mécanisme d'ADCC. Elles ont des récepteurs Fc.

Cellules NK («Natural Killer») :

Groupe de lymphocytes ayant la capacité intrinsèque de reconnaître et de détruire certaines cellules infectées par des virus et certaines cellules tumorales.

Cellules Présentant l'Antigène (CPAg):

Cellules qui transportent l'antigène sous une forme pouvant stimuler les lymphocytes.

Cellules suppressives :

Sous population de cellules T qui diminuent les réponses d'autres cellules T ou de cellules B. La suppression peut être spécifique de l'antigène, spécifique de l'idiotype ou non spécifique.

Cellules souches :

Ce sont les cellules les plus primitives de la moelle à partir desquelles l'hématopoïèse se développe pour donner des globules blancs, des globules rouges, des plaquettes.

Centrifugation :

Action réalisée dans un appareil (centrifugeuse) qui atteignant une vitesse élevée de rotation ( de 2000 à 5000 tours par minute) sépare les différents composants du sang en fonction de leur densité.

Chambre à flux laminaire :

Chambre où l'air est en circulation et provient d'une source où il a été stérilisé. Son intérêt est de diminuer les contacts d'un patient transplanté avec les virus et les bactéries de l'atmosphère.

Chimiotactisme :

Augmentation de la migration des cellules dans une direction donnée, en particulier en réponse à des facteurs « chimiotactiques ».

Chimiothérapie :

Traitement utilisant des drogues anti-cancéreuses.

Chorion :

enveloppe externe de l'embryon se fixant dans l'utérus pour y former le placenta.

Chromosomes :

Eléments du noyau, supports des facteurs héréditaires, ils sont constitués essentiellement d'acides nucléiques et de protéines. Il y a 46 chromosomes (23 paires) dans les cellules humains. sauf dans les cellules haploïdes (voir ce mot)

Ciclosporine :

Médicament qui a une activité immunosuppressive utilisé dans la prévention de la maladie du greffon contre l'hôte après une allogreffe de moelle ou dans un traitement de l'aplasie médullaire idiopathique.

Citrate :

Sel de l'acide citrique entrant dans la composition des conservateurs sanguins: ACD et CPD.

Citrate de Sodium :

Utilisé comme anti-coagulant.

Clone :

Famille de cellules issues de la même cellule mère ayant tous leurs gènes identiques.

Coagulation :

C'est la transformation du sang liquide en un caillot lorsque le phénomène est naturel ; appelé thrombose lorsqu'il est accidentel.

Cœur :

Muscle creux, composé de deux oreillettes et deux ventricules, dont les contractions sont à l'origine de la circulation du sang.

Collapsus :

Baisse de la pression artérielle susceptible de mettre la vie en danger.

Complément :

Ensemble de protéines du sérum activées par la réaction antigène anticorps.

Complexe immun :

Association d'un grand nombre de molécules d'antigènes et d'anticorps spécifiques.

Concentré de Plaquettes d'Aphérèse (CPA) :

Il s'agit d'un don de plaquettes effectué par un seul donneur. Un appareil permet de traiter plusieurs litres de sang d'une seule personne en deux heures et de recueillir la même quantité de plaquettes qu'un Concentré de Plaquettes Standard.

Concentré de Plaquettes Standard (CPS) :

Extraction des plaquettes contenues en moyenne dans 6 dons de sang total, provenant en moyenne de 6 donneurs différents du même groupe ABO.

Coombs (test de) :

Test qui permet de détecter les anticorps anti-rhésus.

Cytaphérèse :

Opération d'un type de prélèvement sanguin à partir d'un séparateur de cellules permettant de soustraire à un donneur globules blancs ou plaquettes et de lui restituer intégralement ses globules rouges et plasma.

Cytogénétique :

Etude de l'origine de la structure et des fonctions des chromosomes dans les cellules du sang.

Cytomégalovirus :

Virus susceptible de provoquer une infection grave chez les malades immunodéprimés.

Cytoplasme :

matière de structure complexe constituant la cellule, à l'exception du noyau.

Cytotoxique :

Qui détruit les cellules.

Caillot

Résultat de la modification du fibrinogène liquide en fibrine insoluble qui retient les cellules et le plasma. Naturellement, ce phénomène de coagulation a pour effet d'arrêter l'hémorragie en obstruant les brèches survenues aux vaisseaux. Accidentellement et intérieur à la circulation, il a de très graves conséquences en créant un obstacle à la circulation sanguine comme le cas de l'infarctus.

D

D

Déleucocytation :

Processus qui consiste à ôter les globules blancs des produits sanguins.

DGV ou Dépistage Génomique Viral :

Test de dépistage systématiquement réalisé sur tous les types de dons de sang depuis le 1er juillet 2001. Il permet de réduire la fenêtre sérologique sur le virus du Sida (HIV) et du Virus de l'Hépatite C (HCV).

Diapédèse :

Passage de phagocytes à travers la paroi des vaisseaux sanguins.

Diploïde :

Désigne une cellule qui possède deux exemplaires de chaque chromosome (46 pour l'espèce humaine)

Donneur de sang :

Celui ou celle qui volontairement, inconditionnellement et bénévolement donne son sang ou un de ses composants.

E

E

EFS :

Etablissement Français du Sang. Opérateur unique de Transfusion Sanguine en France

Enzyme :

Protéine responsable de fonctions spécifiques qui assurent les réactions chimiques cellulaires.

Epitope :

Déterminant antigénique simple. Fonctionnellement, il s'agit de la partie de l'antigène qui se combine avec le paratope de l'anticorps.

Erythrocyte :

Voir globules rouges et hématies.

Erythropoéïtine recombinante :

Molécule naturellement produite par notre corps, obtenue par production biotechnologique après emploi du génie génétique qui en utilisant le gène qui code cette molécule dans le corps humain est transféré au sein de cultures cellulaires qui vont produire ainsi cette molécule.

Exsangue :

Etat de celui qui a perdu une importante quantité de sang.

Extra-systole :

Contraction supplémentaire du cœur se produisant avant le moment normal de la systose, et suivie d'une pause plus longue que la normale.

F

F

Fab. :

Partie de la molécule d'anticorps qui contient le site de combinaison à l'antigène. Il est constitué de la chaîne légère et d'une partie de la chaîne lourde, et produit par digestion enzymatique.

Facilitation :

Augmentation de la survie des greffes par des anticorps dirigés contre les antigènes du greffon.

Facteur :

D'une façon générale ce qui participe à un effet. Ainsi, les facteurs antihémophiliques contribuent à la coagulation.

Fc :

Partie de l'anticorps qui est responsable de la liaison au récepteur Fc sur les cellules et du composant Clq du complément.

Fenêtre Sérologique :

Période pendant laquelle un test n’est pas efficace pour détecter la présence d'un virus.

Fer :

Figure en quantité infime dans le sang sur les molécules d'hémoglobine contenues dans les globules rouges.

Férritine :

Molécule de stockage du fer dans l'organisme; le dosage de cette molécule est possible dans le sang et informe sur le stock en fer de l'organisme.

Fibrine :

Protéine insoluble venant du fibrinogène. Apparaît lors de la coagulation du sang.

Fibrinogène :

Composant du plasma sanguin, de la lymphe et des plaquettes. Produit la fibrine.

FIODS :

Fédération Internationale des Organisations de Donneurs de Sang.

G

G

Gammaglobulines :

Fraction gamma à l'électrophorèse des protéines du sérum, en pratique immunoglobulines.

Gène :

C'est un morceau de chromosome. Il déclenche et contrôle la chaîne des réactions chimiques qui conditionne la réalisation sous une forme donnée d'un caractère héréditaire ; ils sont responsables de la transmission des caractères héréditaires.

Génétique :

Ce qui concerne les gènes et leur action.

Génie génétique :

Technique de modification du programme génétique de cellules vivantes (manipulations génétiques). le génie génétique permet notamment de faire fabriquer par de bactéries des substances utilisées en médecine.

Génome :

Ensemble des gènes d'un être humain. le génome humain est constitué d'environ 100 000 gènes.

Génotype :

Ensemble des gènes d'un individu déterminant une de ses caractéristiques héréditaires. (Ensemble de messages portés par les chromosomes). C'est le "patrimoine génétique" d'un individu.

Globules Blancs :

Aussi dénommés leucocytes, il s'agit de cellules représentant, avec les plaquettes, près de 2,5 % de la masse sanguine. Issus de la moelle, ils sont essentiellement chargés de combattre les microbes, virus et autres corps étrangers. Ils se distinguent en deux catégories :
      -   Les cellules qui détruisent les agents infectieux par un mécanisme non spécifique d'absorption appelé phagocytose. Ce sont les polynucléaires, les macrophages, les monocytes. Certains polynucléaires appelés granulocytes sont parfois prélevés en aphérèse pour transfusion.

      -   Les cellules qui neutralisent de façon spécifique les agents infectieux, soit par contact direct (cellule tueuse), soit à distance par production de protéines neutralisantes et lysantes appelées anticorps ou immunoglobulines. Ce sont les lymphocytes T et B.

Globules rouges :

Aussi dénommés érythrocytes ou hématies, il s'agit de cellules représentant près de 42,5% de la masse sanguine. Nés de la moelle osseuse, ils iront mourir, après environ 120 jours de vie, dans la rate, le foie ou la moelle où ils seront en partie réutilisés. Dotés d'étonnantes facultés de pénétration, les globules rouges transportent dans tout l'organisme l'oxygène et en évacuent le gaz carbonique.

Globulines :

Protéines contenues dans le plasma ou le sérum.

Glucose :

Forme naturelle du sucre présent normalement dans le sang à raison de 1 gramme par litre. Une des sources principales d'énergie.

Greffe :

Apport à un organisme receveur de tissus ou d'organes prélevés chez un donneur.

Groupe sanguin :

Caractère acquis génétiquement et définitivement par chaque individu grâce à la présence de molécules appelées anti-gènes sur les globules rouges et aussi sur les plaquettes et les globules blancs.

H

H

Haploïde :

désigne les cellules qui ne possèdent qu'un exemplaire de chaque chromosome. Cas des gamètes (cellules reproductrices), 23 chromosomes au lieu de 46 pour l'espèce humaine.

Haplotype :

Ensemble de déterminants génétiques portés sur un seul chromosome. (Message porté par un seul chromosome).

Haptène :

Petite molécule qui peut agir comme épitoge mais qui est incapable d'induire par elle-même une réponse anticorps (équivalent à un déterminant isolé).

Hématopoïèse :

C'est la production et la maturation des cellules sanguines à partir des cellules souches primitives. Elle se passe essentiellement dans la moelle osseuse.

Hématophages :

Les animaux qui se nourrissent du sang des autres animaux. Certains globules blancs qui phagocytent (mangent) les globules rouges.

Hématies :

Voir globules rouges.

Hématologie :

Ce qui se rapporte au sang

Hémochromatose :

Maladie de la surcharge de fer. L'hémochromatose touche 1 personne sur 300 en France. Cette maladie génétique se caractérise par un excès de fer dans le sang et se manifeste le plus souvent vers l'âge de 35 ans. Seul traitement efficace la saignée.

Hémoglobine :

Protéine pigmentée contenue dans les globules rouges, composée de globuline et de fer. Elle transporte l'oxygène (O2) des poumons aux cellules et ramène le gaz carbonique (CO2) des cellules aux poumons. L'hémoglobine est formée de deux parties
- une structure chimique l'hème : porphyrine de couleur rouge contenant un atome de fer
- un ensemble protéique, la globine, constituée de quatre sous unités, identiques deux à deux.

Hémopathie :

Maladie du sang.

Hémophilie :

Maladie grave ayant pour cause un déficit héréditaire de la coagulation.

Hémorragie interne ou externe :

Ecoulement du sang hors des vaisseaux sanguins. Il s'écoule soit à l'extérieur, soit à l'intérieur du corps et nécessite souvent une transfusion.

Hémostase :

Arrêt de l'écoulement du sang. Le sang est maintenu à l'état fluide dans les vaisseaux grâce à un système appelé Hémostase. Ce système est un ensemble de processus complexes visant à éviter deux risques :
- le risque de coagulation du sang à l'intérieur des vaisseaux
- le risque de l'hémorragie.

Hémovigilance :

Réseau national de surveillance des malades transfusés (créé en janvier 1994).

Hétérocaryote :

Se dit d'organismes ou de cellules comportant dans leur noyau des chromosomes d'origines différentes.

Hétérologue :

Désigne les différences antigéniques interspécifiques.

Hétérozygote :

Se dit d'un sujet ou d'un de ses caractères dont les gènes allèles sont différents (les faux jumeaux sont dits hétérozygotes; une personne de groupe AB sanguin est hétérozygote pour son caractère).

Histocompatibilité :

Etat de similarité entre les tissus du donneur et ceux du receveur. Capacité d'accepter des greffes entre individus.

HLA :

Système de groupe sanguin tissulaire, dont la connaissance permet les greffes humaines : Complexe majeur d'histocompatibilité humain. (CM H).

Homologues :

Se dit d'individus appartenant à la même espèce.

Homozygote :

On dit que les individus de race pure sont homozygotes pour un caractère considéré, car, croisés entre eux, ils donnent des oeufs (ou zygotes) et des individus tous semblables entre eux. Se dit d'un individu qui, pour un caractère héréditaire donné, porte deux gènes allèles identiques (les vrais jumeaux sont dits homozygotes; une personne de groupe sanguin O est homozygote pour son caractère.

Humoral :

Terme qui réfère aux fluides extracellulaires comme le sérum et la lymphe.

Hybridome :

Lignée cellulaire créée in vitro par fusion de différents types cellulaires, habituellement des lymphocytes, un des partenaires de fusion étant une cellule tumorale.

Hyperplasie érythroïde :

Surproduction par la moelle osseuse des cellules précurseurs des globules rouges.

Hypertension :

Accroissement anormal de la pression du sang dans les vaisseaux ou organes.

Hyperthrophie :

Augmentation du volume d'un organe ou d'un tissu à la suite de l'accroissement excessif de la taille ou du nombre de ses composants.

Hypersensibilité :

Réaction pathologique qui suit le contact avec un antigène.

I

I

Idiopathique :

Terme utilisé pour dire que la cause de la maladie est inconnue.

Idiotope :

Déterminant antigénique simple situé sur les immunoglobulines.

Induction :

Processus au cours duquel une molécule (l'inducteur), permet la synthèse d'enzymes qui interviennent dans le métabolisme de l'inducteur.

Immunisation :

Processus naturel ou provoqué ayant pour effet de protéger un organisme ou un individu contre des agressions diverses.

Immunité cellulaire :

Terme désignant les réactions immunitaires à médiation cellulaire, par opposition à la production d'anticorps.

Immunogène :

Produit provoquant une réponse immune

Immunogènicité :

 Propriété de provoquer une réponse immune.

Immunoglobulines :

Protéines présentes dans le plasma et qui ont un rôle dans la défense immunitaire. Elles peuvent être extraites du plasma provenant des donneurs de sang et transformées en médicament, permettant de soigner les maladies graves.

Immunosuppression :

Diminution des fonctions du système immunitaire recherchée chez les transplantés afin de prévenir et/ou de diminuer la gravité de la maladie du greffon contre l'hôte.

Infarctus du myocarde :

Obstruction d'une artère coronaire ayant pour effet de s'opposer à l'arrivée du sang dans le cœur. Survenant brutalement, cette affectation provoque une douleur thoracique vive, souvent accompagnée d'une perte de connaissance et d'une chute de la tension artérielle. C'est un accident cardio-vasculaire très grave.

Interférons :

Groupe de protéines qui augmentent l'immunité antivirale et qui sont capables de modifier les réponses immunitaires. Il y a plusieurs types d'interférons. L'interféron gamma, appelé auparavant interféron immun, est produit par les lymphocytes.

Interleukine :

Terme générique utilisé pour un groupe de peptides qui transmettent des signaux entre différentes cellules du système immunitaire.

Intraveineuse :

Injection pratiquée dans une veine.

INTS:

Institut National de Transfusion Sanguine. Les pouvoirs publics ont désiré regrouper dans cette structure trois types d'activités "Référence, Recherche et Formation". Cette volonté avait ses raisons et ses logiques.

J

J

Jugulaire :

Ce qui fait partie de la gorge ou du cou. Désigne par conséquent les quatre veines situées de chaque côté du cou.

L

L

Leucémie :

Très grave maladie atteignant les globules blancs, privant l'organisme de ses moyens de défense et attaquant la moelle osseuse. On peut y remédier par transfusion de globules blancs sains associée à un traitement chimiothérapique intensif.

Leucocytes :

Voir globules bancs

LFB :

Laboratoire Français de Fractionnement et des Biotechnologies. Il assure le fractionnement du plasma pour obtenir des médicaments dérivés du sang.

Liaison :

Situation de deux gènes proches sur un même chromosome, et qui sont habituellement hérités ensemble.

Locus :

Place d'un gène sur un chromosome.

Lymphe :

Liquide contenant de très nombreuses protéines et des lymphocytes circulant dans l'organisme et plus spécialement dans les vaisseaux lymphatiques.

Lymphocytes :

Globules blancs issus de la moelle osseuse qui assurent une partie importante de l'immunisation.

Lymphocytose :

Augmentation du nombre de lymphocytes.

Lymphokine :

Terme générique utilisé pour les molécules (autres que les anticorps) qui transportent des signaux entre les cellules du système immunitaire et qui sont produites par des lymphocytes (voir aussi Interleukine).

Lyophilisation :

Conservation du sang par déshydratation obtenue par un procédé de congélation rapide.

M

M

Macrophage :

Leucocyte dérivant du monocyte et capable de phagocytose. Type de globules blancs qui passent du sang dans les tissus afin de phagocyter les particules ou les microbes.

MCJ ou Maladie de Creutzfeldt JaKob:

La maladie de Creutzfeldt Jakob fait partie des Encéphalopathies Spongiformes Subaigus Transmissibles humaines.

Médicaments dérivés du sang (MDS) :

Les protéines contenues dans le plasma (albumine, facteurs de coagulation, immunoglobulines) isolées les unes des autres par fractionnement donnent les médicaments dérivés du plasma ou MDR parfaitement caractérisés.

Médullaire:

Relatif à la moelle.

Mégacaryocytes :

Grande cellule de la moelle osseuse qui produit des plaquettes.

Mémoire immunologique :

Propriété qu'ont les lymphocytes de se souvenir d'une rencontre avec un antigène.

Mésentère :

Poche de péritoine contenant les vaisseaux, les lymphatiques et les nerfs de l'intestin grêle.

Méthotréxate :

Drogue utilisée dans la prévention et le traitement de la maladie du greffon contre l'hôte.

Microbes :

Organismes infiniment petits parmi lesquels les bactéries et les virus responsables de la fermentation et des maladies. Louis Pasteur est considéré comme le premier chercheur à les avoir étudiés.

Mitose :

Division cellulaire aboutissant à la formation de deux cellules filles identiques à la cellule mère (sauf les cellules reproductrices).

Moelle osseuse :

La moelle osseuse est un tissu contenu dans la plupart des os. Elle comprend la moelle jaune faite surtout de graisse et la moelle rouge dite " hématopoïétique " qui produit chaque jour environ 100 à 250 milliards de globules rouges, quelques dizaines de milliards de globules blancs et de 70 à 150 milliards de plaquettes. Son rôle est irremplaçable dans le système sanguin.

Monoclonal :

Dérivé d'un clone. Par exemple, les anticorps monoclonaux sont tous produits par un même clone et sont homogènes.

Monocyte :

Type de globules blancs de grande taille qui phagocyte les microbes.

Monozygote :

Se dit de deux jumeaux vrais issus d'un seul et même oeuf.

Mutation :

Variation brusque, discontinue et héréditaire d'un caractère. Elle peut être, si on la sélectionne, le point de départ d'une nouvelle lignée pure. Elle affecte le patrimoine héréditaire d'un individu, c'est-à-dire l'ensemble des caractères qu'il peut transmettre à ses descendants.

Myélémie :

Présence dans le sang de cellules normales de la moelle habituellement non présentes dans le sang, soit de cellules anormales, lymphoïdes ou non.

Myocarde :

Muscle creux constituant la partie du cœur qui se contracte. Tel un corps de pompe, il doit sans cesse être alimenté sous peine de voir se produire un infarctus.

N

N

Neutropénie :

La neutropénie est la diminution du chiffre de polynucléaires neutrophiles. Ceci peut être dû à la chimiothérapie. Pendant l'aplasie pour surveiller la neutropénie par la numération de la formule sanguine (NFS). Pendant la neutropénie, il y a un risque infectieux accru.

Neutrophile :

Le polynucléaire neutrophile a un rôle de phagocyter les microbes.

Nobel (Prix) :

Prix fondé par le chimiste suédois Alfred Nobel spécialiste des explosifs. Les prix Nobel de médecine et physiologie ont été, depuis leur création en 1901, décernés à six reprises à des chercheurs français: 1907 : A. Laveran - 1912 : A. Carrel - 1913 : C. Richet - 1928 : C. Nicolle - 1965: A. Lwoff, J. Monod et F. Jacob et en 1980 au professeur Jean Dausset pour sa découverte du H.L.A

Numération de la Formule Sanguine (NFS) :

Examen classique du sang qui montre le nombre de globules blancs, leur genre, le chiffre d'hémoglobine et de plaquettes.

O

O

O :

Groupe sanguin du système A, B, O porteur d'antigènes H sur les globules rouges et d'anticorps anti-A et anti-B.

Œdème :

Accumulation anormale de parties liquides de l'organisme.

Oncogène :

gène ou virus impliqué dans la genèse des processus de tumorisation cancéreuse.

Oreillettes :

Les deux cavités supérieures du cœur, au-dessus des ventricules avec lesquels elles communiquent. L'oreillette gauche est en communication avec les veines pulmonaires et la droite avec les veines caves.

Opsonisation :

Processus facilitant la phagocytose par dépôt d'opsonine (anticorps et C3b) sur l'antigène.

P

P

Palpitations:

Battements du cœur plus rapides qu'à l'état normal et irréguliers.

Paratope :

Partie de la molécule d'anticorps qui est en contact avec le déterminant antigénique (épitope).

Pathogène :

Micro-organisme induisant une maladie.

Péricarde:

Sorte de membrane fibreuse qui entoure le cœur.

Péritoine :

Membrane qui garnit la cavité de l'abdomen et des organes qu'elle contient.

Phagocyte :

Cellule capable d'ingérer des produits particulaires, des microbes ou d'autres cellules.

Phagocytose :

Elimination, par ingestion, de produits étrangers par les phagocytes.

Phénotype :

Ce que l'on peut observer et qui définit précisément quelqu'un. II s'agit d'une identification des antigènes portés par les différentes cellules sanguines, parfois indispensable à réaliser sur le sang d'un donneur avant de le transfuser à un receveur doté d'un anticorps particulier ; c’est l'expression sur la cellule de l'information génétique (génotype) portée par les chromosomes.

Plaquettes :

Cellules du sang nécessaire à l'hémostase (coagulation).

Plasmaphérèse :

Un type de prélèvement qui permet de soustraire au donneur une importante quantité de plasma (on restitue les autres éléments sanguins). Le plasma se reconstituant très rapidement, les prélèvements en plasmaphérèse peuvent être très rapprochés et atteindre jusqu'à 10 litres par an pour un seul donneur.

Plasmocyte :

Cellule dérivant des lymphocytes B et synthétisant les anticorps.
Lymphocyte B ayant atteint la phase finale de sa différenciation : la production d'anticorps.

Polyglobulie :

Elévation excessive du nombre de globules rouges. Cette maladie causant des accidents circulatoires est provoquée par un dérèglement du fonctionnement de l'hématopoïèse (moelle).

Porphyrie :

Maladie héréditaire familiale, due à la production et à l'accumulation dans l'organisme des porphyrines, substances colorées précurseurs de l'hémoglobine. Le terme "Porphyrie" est une référence au Porphyre, roche volcanique de couleur rouge foncé souvent utilisée dans l'architecture antique.

Pouls :

Battement des artères dû à l'envoi du sang dans les vaisseaux par le cœur et aux variations de pression. Il est perceptible au toucher à certains endroits du corps et permet de déterminer un éventuel état maladif.

Pression artérielle :

Poussée exercée par le sang sur la paroi des artères.

PRION :

Particule Protéique Infectieuse (agent infectieux de type nouveau). Il est différent des bactéries et des virus par sa structure (simple protéine dépourvue d'acides nucléiques et d'enveloppe et de membrane) et sa grande résistance aux procédés chimiques ou physiques de désinfections (antiseptiques, chaleur UV, radiations).

PSL ou Produits Sanguins Labiles :

Le sang "total", c'est à dire constitué de tous ses éléments n'est pas utilisé tel quel, sauf cas de transfusion chez le nouveau né. On isole par centrifugation chacun des constituants principaux : globules rouges, plaquettes, plasma, destinés ? des applications thérapeutiques spécifiques. Leur durée de conservation est limité, d'où l'appellation labile. (labile se dit d'un élément peu stable)

Protéine :

Constituant essentiel de la matière vivante. Les protéines sont formées d'acides aminés et permettent la construction et le fonctionnement des cellules.

R

R

Rate :

Organe qui fabrique des globules blancs et stocke des globules rouges.

Récepteur :

Molécule de surface cellulaire qui lie spécifiquement des protéines ou des peptides.

Recombinaison :

Processus par lequel l'information génétique est réorganisée durant la méiose. Ce processus intervient aussi au cours des réarrangements somatiques de l'ADN qui se produisent lors de la formation des gènes qui codent pour la production d'anticorps.

Rhésus :

Nom d'un singe macaque dont le sang contient comme celui de 85 % des humains des antigènes D, C, c, E, e (facteurs du système sanguin Rhésus découvert en 1940). Par extension : nom du groupage sanguin.

T

T

Tachycardie :

Augmentation excessive du rythme des battements du cœur.

Tension artérielle :

C'est la résistance des vaisseaux à la circulation du sang. Elle régularise la pression exercée par le sang dans les artères.

Thalassémie :

Maladie de l'hémoglobine. Elle se caractérise par une anémie grave conséquence d'une diminution importante de l'hémoglobine normale associée d’une hémolyse ou destruction prématurée des globules rouges. Héréditaire, elle est surtout observée dans les populations des pays situés autour de la mer Méditerranée d'où le nom de Thalassémie par contraction de Thalassa anémie ou anémie de la mer (Thalassa=mer en grec).

Thérapie cellulaire :

Traitement médical constitué par la greffe de cellules saines.

Thérapie génique :

Traitement consistant à intervenir directement sur un gène malade par transfert d'un gène sain pour corriger une anomalie génétique.

Thrombine :

Substance chimique responsable de la transformation du fibrinogène en fibrine lors de la coagulation.

Thrombose :

Création d'un caillot dans les cavités cardiaques ou dans les vaisseaux.

Tissu sanguin :

Ensemble des cellules formant le sang.

Traçabilité des produits sanguins :

Possibilité d'obtenir rapidement en cas de besoin le lien entre un produit sanguin et le receveur effectif tout en préservant l'anonymat du donneur.

Transfusion autologue différée ou Auto transfusion :

En cas d'intervention chirurgicale programmée, on peut prélever au préalable le sang d'un patient. Son sang lui sera restitué si nécessaire lors de son opération. Cela diminue les risques infectieux et d'immunisation vis à vis d'un donneur.

Transfusion sanguine :

Apport à un malade du sang ou des composants perdus à l'occasion d'une hémorragie ou d'une maladie.

Trisomique :

cellule ou organisme possédant un chromosome surnuméraire à la paire normale.

V

V

Vaisseaux :

Canaux dans lesquels circulent le sang ou la lymphe. Ils se divisent en trois groupes : les artères, les veines et les capillaires.

Valvules :

Système interdisant au sang et à la lymphe de revenir en arrière et consistant en une très petite languette élastique fixée au cœur ou dans les vaisseaux.

Veine :

Vaisseaux par lesquels le sang et la lymphe retournent au cœur.

Virus :

Infiniment petit, parasite totalement la cellule qu'il infecte, source de contamination. Les virus, à ne pas confondre avec des bactéries, ne possèdent pas de cytoplasme mais seulement un seul acide nucléique, de taille entre 15 et 200 millièmes de micron, ne sont pas visibles au microscope optique mais au microscope électronique, ne se cultivent pas sur des cellules cellulaires, ne sont pas sensibles à l'action des antibiotiques mais à l'action des anti-viraux.

Z

Z

Zygote :

cellule oeuf unissant le noyau d'une cellule mâle et le noyau d'une cellule femelle.